Ventes automobiles : une chute freinée mais encore importante

Ventes automobiles : une chute freinée mais encore importante

Avec -50,34 % d’immatriculations enregistrées en mai par rapport à la même période l’an dernier, le marché automobile en France enregistre un troisième mois consécutif de forte baisse du nombre d’immatriculations. Un léger redressement se fait néanmoins ressentir grâce à sortie progressive d’activité qui concerne notamment les concessionnaires.



Pour rappel, la baisse des ventes avait ainsi été plus importante en mars (-72,25 %) et surtout en avril (-88,8 %), un mois entièrement passé sous confinement en France. La tendance est donc plutôt positive, même si le marché des voitures particulières neuves est en baisse de 48,48 % sur les cinq premiers mois de l’année par rapport au début d’année 2019. Avec la relance de la consommation, un effet de rattrapage et des offres promotionnelles proposées dans de nombreuses concessions, un rebond est espéré en juin.



Dans le détail, sur ce mois de mai 2020 l’ensemble des constructeurs est dans rouge. Les Français PSA, avec -56,07 %, et Renault, avec -50,39 %, sont parmi les plus touchés. Toyota fait partie de ceux qui s’en sortent le mieux avec une baisse de « seulement » -32,74 %.

A lire également