Une étude prédit la fin du thermique d’ici 25 ans

Une étude prédit la fin du thermique d’ici 25 ans

La banque PNB Paribas, concernée comme toutes ses concurrentes par l’avenir du secteur de la pétrochimie, vient de publier une vaste étude baptisée « Wells, wires and wheels » (puits, câbles et roues). Elle prédit un déclin « irrémédiable et irréversible » de l’économie du pétrole et donc la fin prochaine de la production des moteurs thermiques alimentés en essence ou diesel.



Le rapport prévoit une fin de ces technologies d’ici 25 ans, estimant que le coût des énergies renouvelables va connaître une baisse continue dans les années à venir, rendant le marché de l’essence et du diesel non-compétitif et donc obsolète. A court terme, les prévisionnistes estiment que le prix du baril de pétrole va continuer de diminuer pour assurer cette compétitivité, mais cette stratégie ne peut durer qu’un temps. « Produire du pétrole pour les voitures essence et diesel aura, du point de vue financier, peu de sens lorsque, dans les prochaines décennies, les véhicules électriques alimentés par des énergies renouvelables offriront une alternative beaucoup moins chère, plus propre et plus efficace », est-il indiqué. Face à ces grands changement imminents, les enjeux sont énormes, aussi bien pour le secteur pétrochimique que pour l’automobile.

A lire également