Radars automobiles : des changements à venir

Radars automobiles : des changements à venir

Alors qu’en 2018, la Cour des comptes a relevé 2,5 millions d’infractions en moins par rapport à l’année précédente, soit un manque à gagner de 150 millions d’euros pour l’Etat, des évolutions devraient bientôt apparaitre en la matière.



Ce sont tout d’abord de nouveaux radars qui doivent être installés sur les routes de France. Le département de l’Essonne teste actuellement un nouveau système de contrôle par drone pour permettre aux agents de constater des infractions peu souvent verbalisées comme le non-respect des distances de sécurité ou le franchissement de ligne blanche. De nouvelles voitures radars pourraient également être mises en circulation, bien que l’expérimentation mise en place en Normandie s’avère jusqu’à présent peu concluante et très coûteuse.



Enfin, concernant les avertisseurs de radars, les députés viennent de voter un amendement restreignant leur utilisation : s’ils l’estiment nécessaire, les agents pourront se rendre invisible en exigeants des applications type Waze ou Coyote qu’elles ne transmettent par leur localisation. Cas invoqués : les alertes enlèvement, les évasions, la recherche de terroristes ou les contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants. Une réglementation qui entrera en vigueur l’année prochaine.

A lire également