Pas de révolution dans l’achat automobile des Français

Pas de révolution dans l’achat automobile des Français

D’après une étude menée juste après la sortie de confinement par la société d’étude des comportements commerciaux Adot, 85 % des Français ayant eu un projet d’achat automobile avant la crise sanitaire ont décidé de le maintenir.



Autrement dit, seulement 15 % ont décidé de reporter ou d’annuler ce projet d’achat. D’après cette étude réalisée entre le 11 et le 29 mai dernier, 22 % des personnes interrogées avaient l’intention d’acheter une nouvelle voiture. Autre enseignement marquant de cette enquête : un intérêt croissant pour les motorisations hybrides, avec 42 % des sondés se disant plus intéressés par ce type de véhicule qu’avant la crise. Enfin, selon les classes d’âge les projets d’achat évoluent entre le marché du neuf et celui de l’occasion : 12 % d’intention d’achat d’un véhicule neuf pour les 18-34 ans contre 14 % pour les 35-54 ans, et 25 % en occasion pour les 18-34 ans et 18 % pour les 35-54 ans.

A lire également