Nouvelle prime à la conversion : un barème inchangé

Nouvelle prime à la conversion : un barème inchangé

    



À compter du 3 août, un nouveau dispositif de primes à la conversion va être mis en place. Elle fait suite à la prime du plan de relance mis en place en juin pour aider à la sortie du confinement.



Le barème reste le même et prévoit 2500 à 5000 euros de primes pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable et 1500 à 3000 euros pour un véhicule thermique Crit’Air 1 ou 2. L’attribution de la prime dépend des revenus du particulier. La surprime de l’État de 1 000 euros maximum lorsque l’acheteur réside ou travaille dans une « zone à faible émission » (ZFE) est également maintenu. Enfin, les aides à la conversion d’un moteur thermique en moteur électrique – la technique du « rétrofit » – sont aussi maintenues.



Depuis juin, 200 000 primes ont déjà été accordées, aidant les constructeurs à écouler leurs stocks, facilitant la relance de la consommation et permettant au parc automobile française de se renouveler en mettant au rebut les véhicules les plus polluants.

A lire également