Les radars automobiles sanctionnent aussi les défauts d’assurance

Les radars automobiles sanctionnent aussi les défauts d’assurance

Depuis un arrêté paru au Journal Officiel le 19 septembre, les radars automatiques sont désormais en mesure de repérer les conducteurs roulant sans assurance se faisant flasher.



Concrètement, chaque fois qu’un avis de contravention est émis, le système de contrôle automatisé va maintenant automatiquement interroger le FVA, Fichier des véhicules assurés entré en vigueur en juin dernier. La plaque d’immatriculation permet ainsi de renseigner les conducteurs roulant sans couverture. Un dispositif d’ores et déjà opérationnel et fonctionnant avec l’ensemble des radars automatiques présents sur le territoire. D’après les derniers décomptes, près de 750 000 véhicules roulent sans assurance, ce qui représente 2 % du parc automobile français. Les automobilistes sanctionnés encourent une amende de 3 750 euros, en plus de la confiscation du véhicule. Sur les cinq dernières années, le nombre de victimes de conducteurs sans assurance a progressé de près de 10 % (109 accidents mortels et 6 500 blessés en 2018). L’objectif du gouvernement avec cette nouvelle mesure : faire baisser le nombre de ces contrevenants et par la même occasion diminuer le budget du fonds de garantie, qui indemnise les victimes à la place de ces conducteurs le plus souvent non solvables.

A lire également