Le succès du superéthanol se confirme

Le succès du superéthanol se confirme

Face à la multiplication des aides à la conversion et la généralisation des stations-services proposant le superéthanol E85 à la pompe, ce biocarburant composé à 85 % de composants organiques (blé, maïs, betteraves à sucre) rencontre un engouement grandissant. Ses avantages : il permet de réaliser de belles économies et permet de rejeter moins de CO2.



Pour rouler en superéthanol E85, il faut installer un boîtier de conversion homologué, dont les tarifs varient de 700 à 1600 euros. Grâce aux économies réalisées par ce carburant (vendu en moyenne 0,68 euros/litre), le coût du boitier est amorti en deux ans environ en roulant 13 000 km par an. Des aides locales permettent en plus de réduire ce coût initial d’installation, notamment dans les régions Grand-Est, PACA et Hauts-de-France. Certains modèles de véhicules dits « flexfuel » sont directement équipés pour rouler au superéthanol E85, comme la Ford Kuga Flexfuel, commercialisée en France depuis 2019 et qui est éligible à l’abattement de 40 % prévu par la nouvelle prime à la conversion.



Quant aux stations-services proposant ce biocarburant, elles sont repérables des automobilistes grâce à l’application « Mes Stations E85 ». On en compte plus de 1 000 désormais sur le territoire national.

A lire également