La filière automobile réclame un plan de relance pour surmonter la crise

La filière automobile réclame un plan de relance pour surmonter la crise

Inquiet des conséquences de la crise, la filière automobile demande la mise en place par l’Etat de mesures d’accompagnement à la sortie du confinement, après un printemps catastrophique au niveau de la production comme des ventes.



La chute la plus spectaculaire est observée au niveau des immatriculations, avec une baisse de 72 % en mars et de 90 % en avril par rapport à 2019. Des chiffres inquiétants qui exigent une réaction forte, a demandé Plateforme Automobile, structure réunissant la majorité des acteurs de l’automobile en France. Un plan de relance en trois axes est proposé dans un communiqué publié le 30 avril : 1/ Stimuler le marché pour une reprise rapide en sortie de crise, avec la mise en œuvre de mesures d’incitation telles que les primes à la conversion. 2/ Faire de la transition écologique un levier de relance en favorisant l’électrification du parc automobile par des bonus à l’achat. 3/ Soutenir l’innovation et renforcer la compétitivité des sites industriels basés en France (aides à l’implantation ou à la conversion de sites de production, mesures de soutien aux investissements). « Nous devons nous préparer à l’effondrement attendu du marché et faire face au risque très préoccupant d’une vague de défaillance d’entreprises au cœur de nos territoires », a prévenu Luc Chatel, porte-parole de Plateforme Automobile.

A lire également