L’assainissement du parc automobile français en bonne voie

L’assainissement du parc automobile français en bonne voie

Si les véhicules électriques peinent encore à se faire une place sur le marché de l’automobile, le parc des immatriculations dans l’Hexagone est de moins en moins pollué, comme en atteste un récent relevé des vignettes Crit’Air.



D’après ces relevés effectués par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, 52 % des 38 millions de véhicules en circulation en France répondait aux normes Crit’Air 1 ou 2, qui sont les plus exigeants (après Crit’Air 0, correspondant aux véhicules électriques). En 2011, seuls 13 % des voitures en France répondaient à ces normes de pollution. C’est une progression plus rapide qu’espéré initialement, rendue possible à la fois par les efforts faits par les constructeurs automobiles pour proposer des motorisations moins polluantes, mais aussi par les aides de l’Etat tels que la prime à la conversion. Ce sont chaque année près de 2 millions de voitures qui partent ainsi à la casse, un chiffre en augmentation. Néanmoins, l’étude révèle des écarts géographiques et la part des véhicules polluants reste plus élevée dans les zones rurales.

A lire également