Industrie automobile : attention à l’effet ciseau

Industrie automobile : attention à l’effet ciseau

D’un côté, une industrie automobile contrainte de procéder à de gros investissements pour accompagner l’inéluctable chute des motorisations thermiques. De l’autre, des ventes en baisse, conséquence des évolutions d’habitudes dans les déplacements. Conséquence : un dangereux effet ciseau pour les entreprises du secteur.



Le cabinet d’audit AlixPartners a livré son étude prévisionnelle actuelle sur le marché automobile mondial. Elle envisage que cet effet ciseau va avoir des effets néfastes, avec un creux en 2020 à 91 millions de voitures, en baisse de 3 millions par rapport à 2017. Ce retrait des volumes de ventes pourrait durer au moins jusqu’en 2024, avant de réamorcer une hausse à l’horizon 2026, avec des prévisions à 106 millions de véhicules.



L’étude pointe également un inquiétant niveau des surcapacités industrielles, avec un taux d’utilisation des capacités actuelles de production passé sous le seuil des 70 %. Cela risque de conduire à des fermetures d’usines, à moins que les entreprises du secteur ne parviennent à faire le dos rond en attendant le retour d’une dynamique positive.

A lire également