Fusion PSA et Fiat-Chrysler : le temps des mastodontes de l’automobile

Fusion PSA et Fiat-Chrysler : le temps des mastodontes de l’automobile

Les deux constructeurs PSA et Fiat-Chrysler ont annoncé le 31 octobre leur projet de fusion. Une tendance de fond dans le secteur automobile.



Ce projet de fusion à 50/50 va créer une entité regroupant les marques Alfa Romeo, Chrysler, Citroën, Dodge, DS Automobiles, Fiat, Jeep, Lancia, Maserati, Peugeot, Opel, Vauxhall et Ram. Il s’agira du quatrième groupe mondial automobile derrière Volkswagen (Audi, Bentley, Bugatti, Scania, Ducati, Lamborghini, MAN, Porsche, Seat, Skoda, Volkswagen), Toyota (Daihatsu, Lexus, Subaru, Toyota) et Renault-Nissan-Mitsubishi (Alpine, Dacia, Infinity, Mitsubishi, Nissan, Renault). Autres groupes majeurs de l’automobile : General Motors (Buick, Chevrolet, Cadillac, GMC et les Chinois Baojun et Wuling), Hyundai Motor Group (Hyundai, Kia) ou encore Ford (Ford, Lincoln). La tendance actuelle est ainsi au regroupement de marques. Une course au gigantisme qui s’explique par la volonté de pénétrer les différents marchés et ses spécificités (l’européen, l’américain et l’asiatique notamment), avec une nécessité de vendre beaucoup pour financer les énormes investissements en recherche et développement actuellement indispensable pour ne pas subir les profondes transformations du secteur, avec notamment la fin programmée à moyen terme des moteurs thermiques.

A lire également