Chères, très chères autoroutes…

Chères, très chères autoroutes…

Le secrétaire d’Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé que les tarifs des péages autoroutiers allaient encore augmenter. Une hausse comprise entre 1 et 1,5 % en moyenne, à compter de février 2020.



Cette augmentation se justifie d’après lui notamment par l’inflation et par les travaux engagés dans le cadre du « Plan autoroute » mis en place à la fin du quinquennat de François Hollande et qui a coûté 1 milliard d’euros. Reste que cette « hémorragie tarifaire » a d’ores et déjà été dénoncée par l’association 40 Millions d’automobilistes qui estime que « l’impact sur la mobilité des français » puisse « rapidement devenir dramatique », avec la crainte de « faire renaître des mouvements de contestations forts » dans le pays. Il s’agira de la cinquième hausse consécutive constatée, après 2016 (+1,1 % en moyenne), 2017 (+0,8 %), 2018 (1,6 %) et 2019 (1,8 %). Le cumul de la hausse est de plus de 17 % sur la dernière décennie.

A lire également