Bonus-malus : un député propose une taxe en fonction du poids des voitures

Bonus-malus : un député propose une taxe en fonction du poids des voitures

Pour tenter de freiner la progression des ventes de véhicules de plus en plus lourds et polluant en France, un député de la majorité souhaite intégrer le poids des voitures dans le calcul du dispositif bonus-malus. Une proposition faite dans le cadre des discussions actuelle sur la loi d’orientation des mobilités.



C’est le député Matthieu Orphelin, proche de l’ancien ministre Nicolas Hulot, qui a soumis cette idée à ses confrères de l’Assemblée nationale. Il estime que le calcul du dispositif bonus-malus ne devrait pas seulement dépendre des émissions de CO2 émises par un véhicule mais aussi de son poids. Manière, explique-t-il, « d’encourager les véhicules les plus légers et décourager l’achat de gros véhicules dont les ventes sont récemment montées en flèche ». Et d’ajouter : « Même électriques ou hybrides, ces véhicules ne sont pas vertueux. » La raison ? Plus une voiture est lourde et plus elle consomme de l’énergie. Depuis le début de l’année, les SUV représentent près d’un tiers des nouvelles immatriculations en France.

A lire également