Une réforme du permis de conduire pour faire baisser son coût

Une réforme du permis de conduire pour faire baisser son coût

Le 14 mai sera examiné en commission à l’Assemblée national un panel de dispositions permettant une réforme du permis de conduire. Objectif : faire en sorte que son prix moyen diminue sensiblement. « De l’ordre de 30 % », a précisé le Premier ministre Edouard Philippe.



Pour faire des économies, le gouvernement préconise le développement de l’apprentissage sur simulateur, boîte automatique, conduite supervisée et portail en ligne. Autant de « solutions concrètes, pratiques pour diminuer le coût du permet sans évidemment diminuer la qualité de la formation qui est indispensable compte tenu des enjeux de sécurité routière », a-t-il ajouté. Un ensemble de dix mesures doivent être déclinées dans les mois à venir, dont également la mise en place d’un comparateur en ligne d’auto-écoles et la gratuité de l’apprentissage et du premier examen du code de la route pour les jeunes volontaires en service national universel (SNU).



Actuellement, le coût d’un permis varie entre 1 600 et 1 800 euros. Ce catalogue de dispositions devraient commencer à faire leur effet dans le courant de l’année prochaine. Par ailleurs, le gouvernement a profité de cette annonce pour prononcer son souhait d’abaisser l’âge du passage de l’examen de conduite à 17 ans, contre 18 actuellement, même si l’élève mineur ne pourra conduire seul qu’à sa majorité.

A lire également