« Opérateur en CDD, une belle manière de se faire remarquer »

« Opérateur en CDD, une belle manière de se faire remarquer » Que représente Speedy en 2013 ?

Le groupe Speedy est présent sur l’ensemble du territoire national grâce à un réseau de 320 succursales et de 150 franchises. Au total, ce sont 2500 collaborateurs qui travaillent dans le domaine de l’entretien et de la réparation automobile. Concrètement, chaque centre compte 5 personnes : un chef de point de service, un adjoint au chef de centre et trois opérateurs de service rapide.

Quelles sont vos perspectives actuelles en matière de recrutement ?

Toute l’année, nous sommes en veille, de manière à pouvoir toujours être en mesure de recruter de bons candidats. Mais il est vrai que la période actuelle, de mai jusqu’à juillet, est particulièrement propice aux embauches. De nombreux clients profitent des vacances pour venir dans un centre faire réviser leur véhicule. C’est aussi le cas en début d’année, au moment des congés d’hiver et des départs à la montagne. Actuellement, nous recrutons des CDI, des CDD, sans oublier les apprentis, avec une politique volontariste en la matière. Chaque année, 70 apprentis nous rejoignent pour parfaire leur formation.

Concrètement, combien de nouveaux collaborateurs recherchez-vous dans les semaines à venir ?

Nous devrions procéder au recrutement de 40 à 50 personnes, principalement pour le poste d’opérateur de service rapide en CDD. C’est une belle opportunité de se faire remarquer : chaque année, 15 à 20 CDD sont prolongés en CDI à la fin de l’été. Plus ponctuellement, nous embauchons aux postes de chef de centre et d’adjoint.

Quels profils de candidats recrutez-vous pour un poste d’opérateur ?

Nous recherchons des candidats avec une formation en maintenance des véhicules automobiles (MVA), du CAP au Bac pro. L’âge moyen de nos recrutements est de 35 ans, ce qui prouve que nous sommes tout aussi sensibles aux profils de jeunes en sortie de formation qu’aux seniors. En plus des prérequis techniques, nous souhaitons des candidats ayant un bon relationnel, les ateliers Speedy étant ouverts au public. Beaucoup de clients apprécient d’avoir une explication du diagnostic de leur véhicule et les opérateurs doivent être en mesure de le leur offrir.

Qu’en est-il des postes à responsabilité ?

Le chef de point de service est un gestionnaire de son centre. Il doit être en mesure de gérer les ventes, de contrôler les dépenses et de manager son équipe. Les deux tiers d’entre eux sont issus de la promotion interne, mais il nous arrive d’en recruter de l’extérieur, tout comme les adjoints.

Comment les candidats peuvent postuler ?

Ils peuvent le faire via le site Internet de Speedy. Nous étudions chaque candidature, avant de procéder à une phase de préqualification par téléphone. Ensuite, trois responsables RH sont présents sur le terrain pour procéder aux entretiens avec les directeurs régionaux. Ces responsables, qui se partagent le territoire national, sont aussi des interlocuteurs de proximité pour accompagner les collaborateurs dans leurs nouvelles fonctions.

Quels avantages y a-t-il à intégrer Speedy ?

Première chose : nous sommes particulièrement sensibles à la formation interne, avec une école agréée et 5 % de la masse salariale qui est consacrée à cet effort chaque année. Nous offrons également un vaste champ de promotions internes, que ce soit verticalement ou géographiquement. Chaque année, environ 8 % de nos effectifs en bénéficient et 70 % de nos directeurs régionaux sont issus de ce système de promotion. Enfin bien sûr, Speedy est un grand groupe avec un Comité d’entreprise, une mutuelle attractive et une revalorisation régulière des rémunérations.



A lire également