Les constructeurs américains s’opposent à Donald Trump en matière de pollution

Les constructeurs américains s’opposent à Donald Trump en matière de pollution

Alors que l’actuel président américain Donald Trump a annoncé son intention d’abaisser les normes d’émissions de polluants mises en place par son prédécesseur Barack Obama, dix-sept constructeurs automobiles locaux ont formulé une demande officielle de ne pas procéder à cette baisse.



A l’exception notable de Fiat Chrysler, les industriels américains de l’automobile demande « un compromis de bon sens », dans une lettre ouverte envoyée à la Maison Blanche et publiée dans le New York Times. Ils s’inquiètent du zèle de l’administration Trump à démanteler ces normes obligeant les voitures américaines à moins polluer. Cette opposition des constructeurs ne s’inscrit néanmoins pas dans une démarche purement écologique : ils s’inquiètent surtout de la volonté de certains états américains – dont la Californie – de conserver les normes appliquées du temps de l’administration Obama. Il pourrait ainsi en résulter un marché américain morcelé en matière de normes anti-pollution, ce qui compliquerait leur tâche.

A lire également