Coopération européenne pour le développement des véhicules électriques

Coopération européenne pour le développement des véhicules électriques

« Un Airbus des batteries » : c’est ainsi que se présente le projet de coopération européennes de construction de batteries automobiles annoncé jeudi 2 mai par les ministres français et allemand de l’économie.



Entre 5 et 6 milliards d’euros seront investis, avec 1,2 milliard d’euros au maximum de subventions publiques auxquelles la Commission européenne a donné son accord de principe. Ce projet serait né il y a dix-huit mois et doit déboucher sur le lancement en France d’une usine pilote comptant 200 emplois au cours des prochains mois, précédant la mise en route de deux autres usines susceptibles de créer 1 500 emplois de plus chacune en France et en Allemagne. Pour le ministre français Bruno Le Maire, « l’Europe n’est pas condamnée à dépendre des importations technologiques des deux grandes puissances que sont les Etats-Unis et la Chine ». La production de batteries pour l’automobile est aujourd’hui concentrée entre une poignée de grands groupes asiatiques. L’Europe produit seulement 1 % de la production mondiale de cellules lithium-ion. Le marché mondial de batteries automobiles pourrait atteindre 45 milliards d’euros à l’horizon 2027, d’après les prévisionnistes.

A lire également